• La Rédaction

Le SPA de Poitiers insiste : il a besoin d'aide

Le SPA de Poitiers regroupe une belle équipe de passionnés. L’ambiance y est bon enfant, mais exit le monde des bisounours. Les besoins sont réels.


L’impression est directe. Rien n’est laissé au hasard au refuge SPA de Poitiers. Il ne faut pas s'y méprendre : il s’agit du SPA, Secours et Protection des Animaux, une association indépendante de la SPA, Société Protectrice des Animaux. « En France, il en existe 260 comme celle-ci », déclare Caroline Langlois, chargée de communication du site. Elle est aussi l’une des cinq co-responsables du refuge, la gouvernance collégiale étant divisée en plusieurs catégories : responsable chats, chiens, personnels, finances et communication. Chacun son rôle, chacun sa place. C’est aussi le cas des différents espaces optimisés au mieux pour le bien-être des animaux. Ils bénéficient d’une salle de consultation, de chenils adaptés d’une surface supérieure à la norme établie à 5 m2 et de larges enclos équipés d’arbres à chats de toutes les tailles. Nanou, bénévole au refuge depuis deux ans, est formelle : « Nous faisons notre maximum pour les chouchouter, mais tout n’est pas parfait. Si on avait davantage de dons, on pourrait faire beaucoup plus. L’argent, c’est le nerf de la guerre. »

Manque de bénévoles


« Ici, c’est une fourmilière », s’exclame Nanou ! Et pour cause, du travail, il n’en manque pas ! « Quand on est bénévole au refuge, il ne suffit pas de caresser les toutous et les emmener en balade. Prenons l’exemple des chiens, il y a un gros travail en amont avant de les faire partir dans leur nouvelle famille. » Les bénévoles se déplacent chez les futurs adoptants pour s’assurer de leur aptitude à accueillir, ils sociabilisent les chats et les chiens qui en ont besoin, nettoient les enclos et s’assurent qu’ils ont tous de quoi boire et manger. Ils peuvent aussi faire du bricolage, laver le linge et participer aux événements solidaires. Nanou en est certaine : « Toute personne de tout âge peut trouver sa place au refuge. » Anne, autre bénévole en charge de la formation des nouveaux engagés, ne cache pas son désarroi : « Il faut que les bénévoles reviennent. Sur cent inscrits, seulement vingt-cinq sont actifs. »


Waldo a dix ans. Il a besoin d'un foyer calme et de tendresse.


S’engager en tant que famille d’accueil


Les causes d’abandons sont diverses : raison médicale, difficulté financière, déménagement, arrivée d’un enfant ou d’un animal plus jeune… « Mais l’on s’entend bien, toutes ne sont pas valables », rappelle Caroline Langlois. Les animaux du refuge ont des histoires terrifiantes. Ils ont besoin d’un foyer et d’amour. Pour se rendre utile et aider sans adopter, le SPA de Poitiers permet d’être famille d’accueil. Tous les frais sont pris en charge par le refuge. Alain, bénévole et famille d'accueil confirmée est conquis : « Accueillir, c'est magique ! »



+d'infos :

Adresse : rue de la Poupinière, 86 000, Poitiers

Site internet : spa-poitiers.fr

Instagram : spapoitiers

Facebook : spadepoitiers


62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

EXPLORE POITIERS

Formulaire d'abonnement

  • Instagram
  • Facebook