• La Rédaction

Interview flash : La Boudeuse : des créations pour vous mettre en joie !

Mis à jour : 27 oct. 2020

Mathilde Teyssédou a ouvert son concept store en ligne "La Boudeuse" en février 2020. Depuis, sa marque d'un nouveau genre a su s’affirmer avec des créations de compositions cadeaux, le tout Made in France !


© Instagram : @laboudeuse.mathilde


Votre état d’esprit du jour ? Bonne ! Je suis heureuse !

Comment décririez-vous l’aventure dans laquelle vous vous êtes lancée il y a quelques mois de cela ? Épanouissante et enrichissante de par mes rencontres ! J’ai plein de projets et d’idées pour l’avenir qui ne demandent qu’à se concrétiser.

Ce qui vous a donné encore plus envie de mener à bien ce projet ? Le retour des créateurs. Tous ont été très enthousiastes face à mon initiative. Les avis des clients étaient aussi très bons lors du test avec le calendrier de l’avent de l’année dernière, alors je me suis lancée.


L’aventure est-elle comme vous l’aviez imaginée ? Oui, dans le sens où je savais que mon entreprise allait évoluer et pour le moment rien n'est vraiment figé.


Que pensez-vous avoir raté ? Pas grand-chose. Je ne me mets pas de pression. J’avance petit à petit.

Au contraire, que pensez-vous avoir le mieux réussi ? Je suis très satisfaite du retour des clients. Je suis fière de moi car je propose quelque chose de nouveau sur Poitiers. C’est aussi une réussite familiale, tout le monde est impliqué et me soutient.


Un tic, une manie ? Je commence toujours ma journée avec thé chaud et je regarde les nouveautés des créateurs.

L’article en vente qui vous fait craquer ? Les céramiques basques. Ce sont des pièces uniques créées par la céramiste Maiana Mendiharat issues de sa marque A dream in a hat. Je les adore. J'ai toujours une émotion particulière lorsque je les reçois.

La marque « made in France » que vous préférez ? "Barnabé aime le café." J’adore leur maroquinerie pour femmes et leur collection enfants avec des liberties de très grande qualité.

Une anecdote sympa, loufoque sur un client ? Fin juin, j’ai fait des compositions pour remercier l'engagement des maîtres et maîtresses d'écoles. Un jour, une Maman m’a commandé une composition pour l'institutrice de sa fille. Elle m’a donné le numéro de son mari en me demandant de la livrer entre midi et deux à son travail. Je le préviens donc mais là c'est le drame ! Le Monsieur me répond : « Quelle maîtresse, quel est son nom ? Je voyage beaucoup, j’ai plusieurs maîtresses. » Je lui ai rappelé que je devais lui livrer une composition pour la maîtresse de sa fille. Il n'avait pas d'enfant. La dame s’était trompée de numéro. J’ai bien ri !

Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ? Continuer à me développer, concrétiser mes projets et faire perdurer l’entreprise ! Bref, que du positif !


+ d'infos :

Facebook : La-Boudeuse-Mathilde-Teyss

Instagram : laboudeuse.mathilde

183 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout