• La Rédaction

Romain Raynaud mène la danse

« Dansez, sinon nous sommes perdus. » Pina Bausch, avait l’art et la manière de parler de la danse avec tant de profondeur. Romain Raynaud a ce même engagement viscéral. Du haut de ses 21 ans, il aborde sa passion en toute franchise. Rencontre.


Romain Raynaud dansant sur le parvis de Notre-Dame-la-grande.

©Explorepoitiers


Tout de rose vêtu, regard droit et démarche assurée, le jeune danseur donne le ton. « Je ne parle pas de moi sans parler de la danse. » Lui, c’est Romain Raynaud, danseur classique au talent démesuré. Originaire du Nord-Charente, il grandit dans une famille de sportifs traditionnels. « Chez moi, c’était le foot à fond, se confie-t-il. Avec la danse, j’essaie de les ouvrir artistiquement et surtout de dépasser les stéréotypes. La danse permet tellement de choses… C’est incroyable ! On peut s’exprimer sans avoir besoin de parler ! » Le jeune homme commence la danse sur le tard. À l’âge de quinze ans, il a une révélation : « J’ai tout de suite vu ce que la danse pouvait m’apporter. J’ai compris qu’elle pouvait m’ouvrir au monde. Sans elle, je ne serais pas l’homme que je suis aujourd’hui. » Après avoir dévoilé un traumatisme à sa professeur de sport, vécu dans son adolescence, elle lui conseille la danse classique comme exutoire. Romain Raynaud rejoint alors l’association des Jeunes Amis de la Danse (JAD) dirigée par Karine Maïna Brigeon. Il s’amuse : « Au début, j’étais raide comme un piquet ! » Depuis, il enchaîne les heures de cours et les compétitions. L’année dernière, il a d’ailleurs remporté le deuxième prix d’un concours Régional en individuel. Grâce à son art, il vainc très vite sa timidité et s’assume de plus en plus, sans complexe.


Les femmes de sa vie


La danse, c’est du partage. On dit souvent que chaque danseur a sa muse. Depuis sa rencontre avec Océane Rita, les deux âmes sœurs ne se quittent plus. « C’était une évidence. Pour tout dire, on a même passé le confinement ensemble. Avec elle, c’était évident. » Cette relation passionnelle et engagée permet aux deux danseurs de toujours se tirer vers le haut. « Pendant le confinement, on travaillait tous les jours. On se filmait, puis on regardait l’enregistrement en essayant de voir ce qui allait et ce qui n’allait pas. » Car Romain Raynaud est très exigeant : « En auto-critique, il y a toujours un mais. » Cette rigueur, il la tient sans doute de Béatrice Baumgarten Servant, professeure chez Yofox Danse à Poitiers. « Je ne le dirais jamais assez. Béatrice, c’est plus qu’une professeure de danse. »


S'il devait donner un conseil à l’enfant qu’il était... « Ne regrette rien, sois fier de ton parcours, le plus beau reste à venir… »



+ d'infos :


Instagram : @romanahera


JAD Poitiers : La Hune, 1 Avenue du Champ de la Caille, 86280 Saint-Benoît.

Yofox Danse : 50 Avenue du 11 Novembre, 86280 Saint-Benoît.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

EXPLORE POITIERS

Formulaire d'abonnement

  • Instagram
  • Facebook