• La Rédaction

Summum : un nouveau centre chiropratique à Poitiers

Mis à jour : 1 déc. 2020

Sarah Preterre et Vincent Boige ont ouvert leur cabinet de chiropraxie, Summum, il y a un mois au 11 boulevard Anatole France, à Poitiers. Les deux associés entendent bien faire changer les mentalités sur cette pratique peu connue des Français.


« L’ostéopathie prend souvent toute la place », annonce d’emblée Sarah Preterre, chiropractrice, et créatrice, avec Vincent Boige, de Summum, centre chiropratique à Poitiers. Pourtant, la différence est bien réelle. La chiropraxie est une vraie philosophie de vie et agit sur le système nerveux afin de soulager les douleurs sur le long terme. Il y a une analyse poussée de la posture du patient et des tensions qu’il peut avoir, quand l’ostéopathie effectue des manipulations douces sur les organes. Sarah Preterre poursuit : « Le chiropracteur est aussi habilité à poser un diagnostic et à effectuer des ajustements au niveau des cervicales. » Ce manque de visibilité, la praticienne l’explique : « En France, il y a plus de 70 000 kinésithérapeutes pour 1 400 chiropracteurs - chiffres de 2018, ndlr - » La chiropraxie est reconnue dans le monde entier, surtout aux États-Unis d’où elle est originaire. Elle a d’ailleurs a fêté ses 125 ans cette année et pourtant, en France, elle reste très récente de par cette bataille du nombre qui se joue entre les praticiens.


Sarah Preterre pratiquant la chiropraxie sur une patiente.

© summum-chiropratique



Une séance type avec Sarah Preterre


« La première séance est plus longue que celles prévues pour le suivi du patient. » Et pour cause, Sarah Preterre doit poser les bonnes questions et récolter plusieurs informations afin de poser un diagnostic. Tout est passé au crible : antécédents, habitudes de vie, alimentation. Un examen clinique est aussi effectué. Sarah Preterre prend en photo la posture du patient, regarde la répartition du poids du corps, pour savoir s’il y a un déséquilibre, et analyse les amplitudes de mouvement. Un examen neurologique et orthopédique est aussi prévu pour renforcer les hypothèses et le diagnostic. Et pour finir, une analyse des tensions est effectuée en palpant tout le corps. « C’est seulement après toutes ces étapes, que l’on peut savoir d’où l’on part. » Sarah Preterre est claire : « La chiropraxie est un travail de répétitions tout comme le sport. Pour créer un changement dans le corps, il faut être régulier. »

+d'infos :

Site web : summum-chiropratique.fr

Instagram : summumchiropratique

Facebook : Summum-Chiropratique-Poitiers

Contact : tel : 06 72 90 33 76 - email : summumchiropratique@gmail.com



Les deux associés : Vincent Boige et Sarah Preterre.


Le centre de chiropraxie est ouvert pendant le confinement. Vous pouvez les contacter par mail ou directement par téléphone. Possibilité de prendre rendez-vous sur Doctolib.



112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout