• La Rédaction

Week-end de collecte nationale pour la Banque Alimentaire

Dernière mise à jour : 7 déc. 2021

Le dernier week-end de novembre, c'est collecte nationale pour l'association humanitaire de la Banque Alimentaire. Pour vous Explore Poitiers est allé à leur rencontre.


Après avoir cherché où se situe l'entrepôt de l'association, nous arrivons à destination. Là nous sommes accueilli chaleureusement. Un premier tour de piste, par l'une des salariées. La présidente étant en réunion, elle ne pourra nous recevoir.


Un petit tour du propriétaire


C'est donc Caroline, l'une des 7 salariés de l'association, qui prend le relais. "C'est la collecte annuelle, la seule qu'on réalise chaque année", déclare-t-elle. "Elle nous permet de récolter des produits secs, que nous redistribuons aux associations partenaires. Il s'agit de pâtes, de lentilles, de produits d'entretien, de produits pour bébés, etc. 138 bénévoles à l'année composent l'association. Tous les matins, des camions vont chercher les produits frais dans les magasins. Ils sont triés et répartis par association, comme les fruits et les légumes. La ramasse correspond aussi aux produits secs : ce sont des gâteaux parfois ouverts par les clients, etc. Ainsi la majeure partie de ce qui est donné en produits secs provient de la collecte nationale. Après la collecte du week-end, tous les bacs seront pleins." Caroline fait remarquer que d'autres livraisons en quantité diverse arrivent aussi pendant l'année et vienne compléter la collecte nationale.


Dès l'arrivée des camions, les bénévoles s'activent à trier, préparer et ranger les produits issus de la collecte du matin.


L'organisation de la collecte


"En amont, il faut préparer, commander et donner le matériel de communication (flyer, affiche). En septembre, nous rappelons à nos associations partenaires (CCAS, par exemple) qu'elles doivent se mobiliser. Nous répartissons les bénévoles. Lors de la collecte nationale, c'est pas loin de 400 bénévoles qui seront dans les magasins pour la collecte", explique notre guide, avant de déplorer : "Cette année, nous rencontrons une petite crise de bénévoles".


La nouveauté pour 2021 : quelques magasins organisent une collecte dématérialisée qui correspond à des coupons. C'est en quelque sorte une cagnotte qui permettra d'acheter des produits spécifiques. 4 camions sont également loués pour la collecte. Ils sont munis d'un hayon pour charger plus facilement les bacs dans lesquels seront placés les produits collectés. Les produits sont ensuite acheminés au local où ils seront triés, rangés et enregistrés par catégorie. À la fin de la collecte, un mail est envoyé à chaque bénévole pour le remercier et pour l'informer du tonnage grâce à leur mobilisation sur les deux jours.


Le mécénat de compétences


Si l'association comprend de nombreux bénévoles, elle accueille également des salariés d'entreprises pour faire partager leurs savoirs et leurs connaissances.

Laurent Rattier vient de chez Orange. L'entreprise organise un mécénat qui permet à ses salariés d'être mis à disposition des associations partenaires à but caritatif. Un contrat est signé entre l'entreprise et l'association qui bénéficie du mécénat de compétences. Ainsi à la Banque Alimentaire il participe à la logistique. Il tient à rappeler qu'il existe un écart entre le monde de l'entreprise et le monde associatif car il faut s'adapter à l'association. Laurent Rattier explique qu'au début, "il faut faire un petit effort pour oublier ses anciennes habitudes de travail". Néanmons lorsqu'il s'est engagé dans le dispositif, après avoir été sensibilisé à plusieurs reprise chez Orange, il savait que cela serait totalement différent. C'est aussi un dispositif qui est adapté aux personnes en fin de carrière.


Une pandémie qui vient bousculer les habitudes


"Avec la pandémie, il a fallu préserver tous nos bénévoles. Nous avons travaillé en sous-effectifs avec les salariés et les membres du bureau du comité d'administration. Il n'y avait plus de camions qui tournaient le matin. On a donné essentiellement des produits secs. Le nombre de bénéficiaires a aussi augmenté et il a fallu continuer à servir tout le monde", rappelle Caroline.


Les bénévoles se sont mobilisés en nombre suffisant pour assurer ces trois jours de collecte. C'est ainsi 100 tonnes de denrées alimentaires qui ont été récoltées dans la Vienne. À noter qu'environ 1 tonne de marchandises représentent 2 000 repas, ce seront donc 200 000 repas qui pourront être servis au 12 000 bénéficiaires de la Banque Alimentaire.

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout